Der wirkliche Preis meines Handys!

Sensibilisation à la consommation, les différentes étapes des chaînes de production( du GSM dans ce cas), les interdépendances entre les pays du Nord et du Sud (ressources-consommation), l’exploitation de ressources, et la motivation pour la recherche d’alternatives pour un comportement et une consommation plus durable et équitable

Posted in:

Leave a Comment (0) →

Schätze des Regenwaldes

Sensibilisation au forêts tropicales (flore&faune), aux peuples indigenes, aux interdépendances entre les pays du Nord et du Sud (ressources-consommation) et à la deforestation des forêts tropiques;  suivi par la recherche d’alternatives pour un comportement et une consommation plus durable et equitable qui aidera à la protection des forêts tropiques.

Posted in:

Leave a Comment (0) →

Palmöl in meinem Schokoriegel?

Sensibilisation à l’exploitation des ressources, chaînes de production et aux interdépendances entre les pays du Nord et du Sud (ressources-consommation); motivation pour la recherche d’alternatives pour un comportement et une consommation plus durable et équitable

Posted in:

Leave a Comment (0) →

Mord im Regenwald – ein Mitmachkrimi

Sensibilisation aux interdépendances entre les pays du Nord et du Sud (ressources-consommation); des peuples indigenes; des chaînes de production globales et la recherche d’alternatives pour un comportement et une consommation plus durable et équitable

Posted in:

Leave a Comment (0) →

Iles de Paix Luxembourg

Iles de Paix Luxembourg

Iles de Paix aspire à un monde permettant à chacun de vivre dans la dignité et de développer ses potentialités ; un monde solidaire qui promeut l’accès de tous aux droits humains dans un environnement préservé.

Posted in:

Leave a Comment (0) →

TERRA

Community-supported agriculture (CSA) is an alternative, locally-based economic model of agriculture and food distribution. CSA also refers to a particular network or association of individuals who have pledged to support one or more local farms, with growers and consumers sharing the risks and benefits of food production. CSA members or subscribers pay at the onset of the growing season for a share of the anticipated harvest; once harvesting begins, they receive weekly shares of vegetables and fruit, in a vegetable box scheme. Often, CSAs also include herbs, honey, eggs, dairy products and meat, in addition to conventional produce offerings.In theory a CSA can provide any product to its members, although the majority of CSA operations tend to provide produce, fruits, and various edibles. Some CSA programmes also include cut flowers and various ornamental plants as part of their weekly pickup arrangement. Some CSAs provide for contributions of labour in lieu of a portion of subscription costs.

This form of agreement between growers and consumers was developed in Japan in the 60’s. Since then, it has spread globally and most countries have now established succesful CSA systems. Some of the benefits arising from these experiences are:

  • The environmental benefits of CSAs are straightforward. Since CSA produce is locally grown and distributed, the transportation that traditionally-grown produce is not necessary and fuel and energy costs are minimized because of this.

  • Because most CSAs are run organically or are certified organic, pesticide and fertilizer use is also diminished.

  • CSAs also benefit the community in which they are established. A large majority of CSAs organize social or educational community events. Events include potlucks, farm tours, events for children of shareholders, and educational opportunities for the community and local schools. CSAs often donate unclaimed shares, organize donations from shareholders, donate a portion of their harvest to food banks, and offer scholarships.

  • Many CSAs also offer work-trade programmes for low-income members of the communities.

  • CSAs most effectively benefit the farm/farmer. CSA farms make more money than non-CSA farms, even though they are predominantly and significantly smaller than traditional farms.

Posted in:

Leave a Comment (0) →

LA LEGENDE DE JUNGALA

JUNGALA met en lumière la relation entre l’homme et la Nature.
Sensibiliser l’enfant à l’importance de la biodiversité dans l’ordre du vivant, montrer les relations harmonieuses et respectueuses entre l’Homme et la Nature: c’est le défi de JUNGALA.
Pour cela, l’ordinaire et l’extraordinaire doivent se rencontrer.
Pendant le spectacle, l’enfant se trouve dans quatre environnements différents. Le premier met en scène les chants d’un musicien nomade en route avec ses instruments venu d’ailleurs dans une nuit de pleine lune en plein désert.
Le second nous dresse le portrait d’une jungle dense et mouillée, sombre et mystérieuse où notre fée de la forêt apparait.
Le troisième étant un espace similaire mais plutôt sec, à l’aube d’un matin de printemps ou une chercheuse se pose pour faire un pick nick.
Enfin une ode aux présences végétales et aux présences intangibles qui peuplent la Nature autant que les Animaux et les Hommes…
L’interaction de tous ces personnages réels et imaginaires est destinée à toucher des émotions diverses chez l’enfant, en premier la curiosité, et à stimuler l’amour et le respect de notre  environnement.
Cette pièce est également destinée à accompagner les enfants dans le développement de leur culture générale, répondre à leur curiosité intellectuelle et déclencher chez eux de l’enthousiasme pour l’Art.
Les voix du public:
“Es hat uns gut gefallen, sehr bunt, sehr lebendig! Bravo! “(Jacob)
“Very poetic and beautiful!” (Mariette)
“Jungala is going to be a wonderful memory!”
“Merci d’avoir permis aux enfants de rêver…” (Guillaume)
“Wonnerbar poetesch!” (Antoinette

Posted in:

Leave a Comment (0) →

« L’Afrique : continent à potentiels et à défis »

Savoir : Elargir ses connaissances concernant le continent africain et la culture africaine ; découvrir les potentiels et les défis de l’Afrique.

Savoir-faire : Être capable de se confronter à des cultures étrangères dans le respect ; être capable d’analyser des clichés/stéréotypes et ses propres idées reçues.

Savoir-être : Pouvoir se positionner et argumenter face à des stéréotypes et clichés ; se projeter dans un rôle d’acteur qui contribue à son échelle à diffuser les connaissances acquises concernant l’Afrique.

Posted in:

Leave a Comment (0) →
Page 1 of 4 1234